Palmarès du théâtre : mon pronostic

Capture d’écran 2013-04-28 à 12.56.15A quelques heures de la cérémonie du Palmarès du théâtre, je voulais tenter un petit pronostic.

Mais si je comprends bien, seuls les prix du meilleur spectacle secteur privé et secteur public ont été choisis parmi une pré-sélection. Pour le reste, le jury présidé par Patrice Leconte pourra récompenser le spectacle ou l’article de son choix.

Cela laisse aux jurés une liberté louable, mais je trouve cela un peu dommage. Quoi de mieux qu’une liste de nomination pour faire ses petites croix en face de ses favoris?

Je ne vais pas tenter un pronostic à l’aveugle pour les prix libres. Même si j’ai déjà vu 31 spectacles en 2013, le panel n’est pas assez large pour que je puisse me prononcer.

Je vous laisse donc découvrir mon coup de coeur pour le prix du meilleur spectacle secteur privé.

 

Spectacles pré-sélectionnés secteur privé :
- Collaboration de Ronald Harwood, mise en scène Georges Werler
- Comme si il en pleuvait de Sébastien Thiéry, mise en scène Bernard Murat
- L’étudiante et Monsieur Henri de Ivan Calberac, mise en scène José Paul
- Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes, mise en scène Anne Kessler
- Hier est un autre jour de Sylvain Meyniac et Jean-François Cros, mise en scène Éric Civanyan
- Le journal d’Anne Frank de Eric-Emmanuel Schmitt, d’après le Journal d’Anne Frank, mise en scène Steve Suissa
- Les liaisons dangereuses d’après Choderlos de Laclos, mise en scène John Malkovich
- Le Père de Florian Zeller, mise en scène Ladislas Chollat
- Le Porteur d’Histoire de et mise en scène Alexis Michalik
- Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline, mise en scène Françoise Petit

 

J’ai vu 7 de ces 10 pièces (pas vu Comme s’il en pleuvait, Les liaisons dangereuses et Voyage au bout de la nuit).

L’étudiante et Monsieur Henri m’a beaucoup divertie, mais sans plus. J’ai trouvé que les rôles manquaient de profondeur. L’étudiante était incroyablement bien interprétée, mais dans l’écriture son histoire n’était pas assez creusée. En tout cas pas suffisamment pour rivaliser avec les autres pièces de cette sélection.

J’ai aimé Collaboration, vous le savez, et j’ai ri de bon coeur devant Hier est un autre jour. Mais pour ce prix, mon coeur balance entre Le Porteur d’Histoire, Des fleurs pour Algernon, Le journal d’Anne Frank et Le Père.

Des fleurs pour Algernon est une pièce intelligente, touchante, drôle, dérangeante, captivante… Tout y est.

Dans Le journal d’Anne Frank, ce que j’ai aimé c’est surtout son côté universel : cette pièce parle et peut plaire à tout le monde, les plus jeunes y compris.

Mais je dois avouer avoir un faible particulier pour les créations par rapport aux adaptations. D’autant plus quand les auteurs sont aussi jeunes. Florian Zeller (33 ans) nous offre avec Le Père une pièce qui nous plonge littéralement dans la vieillesse. La construction de cette immersion est très bien pensée, avec au centre un Robert Hirsch absolument bouleversant.

Alexis Michalik (30 ans?) et son Porteur d’Histoire nous emmène ailleurs. Il nous fait voyager à travers le temps, à travers les livres… Il nous balade complètement avec des histoires flirtant avec l’Histoire. On est emporté, et le voyage est tellement bon qu’il arrive à nous toucher au cœur. Vous l’aurez compris, pour ce prix, mon choix se porterait sans hésitation sur l’ingéniosité et le génie d’Alexis Michalik et son Porteur d’Histoire. J’espère sincèrement qu’il aura ce prix.

Le Porteur d'Histoire

Spectacles pré sélectionnés secteur public sont :
- J’avais un ballon rouge d’après Angela Dematté, mise en scène Michel Didym
- Calme d’après Lars Norèn, mise en scène Jean-Louis Martinelli
- La clôture de l’amour de et mise en scène Pascal Rambert
- Maître Puntilla et son valet Matti de Bertolt Brecht, mise en scène Guy-Pierre Couleau
- Ne m’oublie pas (Forget me not) de Philippe Genty et Mary Underwood
- Paroles gelées d’après François Rabelais, mise en scène Jean Bellorini
- Partage de midi de Paul Claudel, mise en scène Philippe Adrien
- Pour un oui ou pour un non de Nathalie Sarraute, mise en scène René Loyon
- La Réunification des deux Corées de et mise en scène Joël Pommerat
- Tout est normal mon cœur scintille de Jacques Gamblin, mise en scène Anne Bourgeois

Même si c’était ma résolution 2013 je ne fréquence malheureusement pas encore assez les salles publiques pour avoir un avis. Je n’ai vu qu’une pièce de la sélection (Tout est normal mon coeur scintille).

 

Voici les autres récompenses qui seront remises ce soir :

Prix d’honneur

Prix de la mise en scène

Prix de l’auteur

Prix du comédien

Prix de la comédienne

Prix artiste seul en scène (monodrame et one-man show)

Prix révélation femme

Prix révélation homme 

Prix coup de cœur

Prix de la comédie

Je pense qu’Alexis Michalik raflera plus d’un prix ! Gregory Gadebois et Robert Hirsch ne devraient quant à eux pas rentrer bredouille…

Rendez-vous ce soir 18h50 pour le verdict !

Et vous, quels sont vos favoris?

Haut de page