Les amnésiques n’ont rien vécu d’inoubliable

La petite fiche
  • De Hervé Le Tellier
  • Par Frédéric Cherboeuf et Etienne Coquereau
  • Avec Isabelle Cagnat et Etienne Coquereau
  • Au Lucernaire
  • Du Du mardi au samedi 20h, jusqu'au 30 août 2014
  • 4/5

« À quoi tu penses? »

« Je pense que si je te dis que sous cet angle, tu es incroyablement belle, tu vas te vexer. »

« Je pense que tous les champignons sont comestibles, certains une fois seulement. »

Au départ, un livre. A la manière de Georges Perec et ses « Je me souviens », Hervé Le Tellier a rassemblé près de mille réponses à la question « À quoi tu penses? ».

Tantôt phrases d’esprit, tantôt pensées intimes, Hervé ironise, se dévoile, parle du temps qui passe, parle d’elle, parle d’eux…

Il fallait sacrément d’imagination pour mettre en scène ce texte. Frédéric Cherboeuf et Etienne Coquereau en ont eu, avec un supplément de folie qui fait de cette adaptation une très jolie surprise.

C’est dans la baignoire du couple qu’ils ont décidé de nous plonger.  Elle est là, elle le questionne. A quoi tu penses, à quoi tu penses, à quoi tu penses…

Il répond. Ils s’amusent. Ils chantent. Ils dansent. C’est un doux moment d’intimité auquel on assiste, comme une bulle de savon qui flotterait dans l’air pendant une heure. Comme une mélodie d’Alain Souchon dont on ne se lasserait pas.

Il ne faut pas en dire plus et vous laisser le plaisir de découvrir le reste. Le Lucernaire, comme toujours, vient ajouter la touche finale à cette soirée. C’est l’été, prenez votre temps, laissez-vous aller à quelques flâneries dans la librairie à l’entrée, profitez après la pièce d’un bon repas dans l’ambiance chaleureuse du restaurant et n’oubliez pas de sourire à la joyeuse équipe de ce théâtre atypique.

En bonus, l’auteur de la pièce propose à l’étage une exposition qui vaut le détour : l’Herbier des villes. Il nous invite à observer comme dans un musée les objets de notre quotidien, perdus çà et là dans les rues.

Vous faut-il une raison de plus pour réserver dès maintenant?

Allez, je pense que vous ne le regretterez pas.

 lucernaire.fr

Haut de page