Catégorie : Idées de sortie

Les échanges épistolaires au théâtre

Zoom sur trois pièces à l’affiche actuellement sur Paris qui mettent en scène des échanges de lettres : « Victor Hugo, mon amour » à la Comédie Bastille, « Lettre d’une inconnue » au théâtre des Mathurins et « Inconnu à cette adresse » au théâtre Antoine.

Victor Hugo, mon amour – la Comédie Bastille (11e)
★★★☆☆

Victor Hugo a échangé plus de 23 000 lettres avec l’une de ses maîtresse, Juliette Drouet. Et ce pendant 50 ans!
« Victor Hugo, mon amour » retrace cet amour épistolaire qui a joué un rôle déterminant dans la vie littéraire et politique de l’auteur des Misérables.
Une pièce passionnée donc, mais peut-être un peu trop… La mise en scène est soignée, les décors et les costumes sont fabuleux mais il y a dans l’intention des auteurs et des comédiens une certaine forme d’excès qui manque – à mon goût – de tendresse.
Je vous conseille tout de même de découvrir cette histoire, tout d’abord parce que mon avis n’est pas universel (cette pièce a un franc succès!) mais aussi parce qu’elle a été créée avec énormément d’envie et de passion – et ça, on le ressent.
Lettre d’une inconnue – Théâtre des Mathurins (9e)
★★★★½
En parlant de tendresse, je crois que cette pièce n’en manque pas. C’est une adaptation de la nouvelle de Zweig; un écrivain reçoit une lettre d’une femme qui a vécu toute sa vie avec l’espoir d’exister pour lui…
Je n’en dis pas plus, car si comme moi vous ne connaissez pas ce texte, vous serez ravi de le découvrir. C’est une sacrée performance que nous offre Sarah Biasini. Elle est poignante, torturée et nous glace sur nos fauteuils de cette petite salle intimiste. Elle donne la réplique à Thomas Cousseau qui campe un écrivain, bourreau malgré lui, plein de justesse.
Les comédiens vont et viennent dans la salle, on est pris au piège et on assiste à une lecture à deux voix de cette lettre qui ne peut nous laisser indifférent…

Inconnu à cette adresse – Théâtre Antoine (10e)

★★★★☆
Encore une adaptation (réussie!) d’un livre. Celui de Kressmann Taylor qui raconte, à travers 19 lettres échangées entre 1932 et 1934, l’histoire de deux amis associés dans une affaire de tableaux en Amérique: Martin Schule, allemand, et Max Eisenstein, juif américain. Martin est retourné vivre en Allemagne, les deux amis entretiennent alors leur amitié et leur affaire par écrit. Mais en 1933, Hitler devient chancelier et la montée du nazisme va détruire à jamais leur lien fraternel…
Gérard Darmon et Dominique Pinon nous offrent, avec un jeu tout en finesse, un texte très fort. On sent pendant cette courte pièce d’une heure les échanges évoluer et devenir de plus en plus graves… Je vous recommande. La distribution est tournante, Darmon et Pinon vont laisser leur place à Thierry Frémont et Nicolas Vaude en février et à Thierry Lhermitte et Patrick Timsit en mars (ce duo me rend particulièrement curieuse!).
Bon à savoir : il y a régulièrement des invitations sur Closevent ;-)

Alors, laquelle de ces trois pièces vous branche le plus?

Rejoindre la discussion

Cendrillon, le spectacle musical

Cendrillon, la comédie musicale pour les 3-12 ans
Voilà un spectacle familial parfait pour cette fin d’année !
Le conte de fée démarre dès l’entrée dans la salle. Des centaines de petites filles vêtues d’une robe de princesse s’installent sur leur trône d’un jour au théâtre Mogador. Ca trépigne d’impatience mais très vite le rideau se lève. D’abord qu’à moitié, suffisamment pour ne laisser apparaître que les jambes des danseurs qui se lancent dans une chorégraphie façon « Lords of the Dance ». Silence dans la salle, tout le petit monde est captivé. Puis le rideau se lève complètement et laisse place à un enchantement de 1h30, coupé par un entracte au bout de 45mn.
Le rythme est donc tout à fait adapté aux tout jeunes spectateurs. Les comédiens sont rayonnants et une sincère énergie se dégage de la troupe, cela fait du bien. Cendrillon est sublime, et ses deux « sœurs » sont chipies à souhait. Un nouveau personnage a été créé pour l’occasion : Tonino, un jeune orphelin ami complice de Cendrillon. Il est délicieux ! Il édulcore parfaitement toute la pièce, on s’attache à lui dès son entrée sur scène.
Alors à la question « est-ce que j’emmène mes enfants voir Cendrillon à Mogador ? » que doivent se poser pas mal de parents en ce moment, je répondrai « oui, mille fois oui ! ». Si votre enfant a entre 3 et 12 ans, il passera sans aucun doute un très bon moment. J’avais moi-même les yeux grand ouverts et le sourire jusqu’aux oreilles. Le seul bémol que je peux formuler concerne la musique. J’ai regretté que les mélodies ne soient pas plus entraînantes. J’aurais aimé repartir avec de jolis refrains à chantonner en chœur avec ma jeune accompagnatrice du jour. Mais tant pis, on avait déjà de bien belles images à partager !
Cendrillon, le spectacle musical, du mardi au vendredi à 15h et le samedi et dimanche à 11h au Théâtre Mogador – 25, rue de Mogador 75009 Paris
Rejoindre la discussion

On fait quoi en novembre?

… eh bien on va au théâtre bien-sûr!
A l’heure où les scènes parisiennes sont envahies par les people, il y a des spectacles dont on parle beaucoup moins que vous devez absolument voir! Parce que oui, on n’a pas besoin d’un Johnny Hallyday, d’un Bruno Solo ou d’un Matthieu Almaric pour passer un très bon moment au théâtre.
Alors si je n’avais que 3 spectacles à vous conseiller ce mois-ci, ce serait Andromaque par Les Epis Noirs au Vingtième Théâtre, Les Sea Girls à La Nouvelle Eve et l’Atelier de Pierre Palmade à la Gaité Montparnasse.
Petit rappel :

Andromaque par Les Épis noirs au Vingtième Théâtre

Du 9 Novembre 2011 au 15 janvier 2012 à 19h30 du mercredi au samedi et à 15h le dimanche
Les Epis Noirs revisitent Andromaque avec un style rock, décalé et sombre qui leur est propre et cela détone.Charlie Hebdo en a dit :
« Un jour tout le monde s’apercevra de la singularité et de l’originalité du travail scénique des Epis Noirs. En attendant, faites partie des heureux qui s‘en aperçoivent avant tout le monde. »

Vous ne pourrez pas dire que je ne vous avais pas prévenus !

 

 

 

 

 

Les Sea Girls à La Nouvelle Ève


Du 17 novembre au 24 mars, du jeudi au samedi à 21h00.

J’en ai déjà trop dit ici.
Alors courez-y et si vous avez besoin je peux vous réserver des places à 20€ ! N’hésitez pas.

 

 

 

 

 

 

 

L’Atelier de Pierre Palmade à la Gaité Montparnasse

Le dimanche à 18h30 et le lundi à 20h30, jusqu’au 19 décembre.


C’était mon grand coup de coeur au festival d’Avignon.
Pierre Palmade a créé un atelier de théâtre il y a deux ans. Il a réuni tout plein d’artistes qu’il avait dénichés dans des cafés-théâtres ou ailleurs. Tous les lundis, ils se retrouvaient et présentaient à Pierre Palmade des saynètes – à deux, trois ou plus – qu’ils avaient eux-mêmes écrites. Le talent étant au rendez-vous, des perles sont sorties de la plume de ces comédiens et Pierre Palmade a décidé de les montrer au public. Après un essai réussi à Avignon, les voici à la Gaité Montparnasse pour deux spectacles en alternance: un le dimanche, et un le lundi.
Bon, je le répète, mais moi je suis plus que fan! Certaines saynètes sont franchement drôles (j’ai ri aux larmes plusieurs fois), et d’autres sont simplement touchantes. On est loin des one-man show et des textes trop entendus.
Certains des comédiens ont vraiment ce « truc en plus ». Je pense par exemple à Anne-Elizabeth Blateau, Nicolas Martinez, Benoit Moret, Yann Papin, Camille Cottin… D’autres sont un peu en-dessous, mais le tout donne quelque chose qui fait du bien et qui change de ce qu’on peut voir aujourd’hui…
Bref, à découvrir absolument !

Rejoindre la discussion
Haut de page