Harper Regan

Théâtre du Rond Point
2 bis, avenue Franklin D. Roosevelt 
75008 Paris. 
Métro: Franklin D. Roosevelt

Auteur : Simon Stephens
Traduction : Dominique Hollier
Mise en scène : Lukas Hemleb
Avec : Caroline Chaniolleau, Gérard Desarthe, Marina Foïs, Alice de Lencquesaing, Louis-Do de Lencquesaing, Pierre Moure.

Au Rond Point, prenez la première sortie à droite?

Harper Regan est une femme moderne: débordée par sa vie de famille et sa vie professionnelle, torturée par les démons de son enfance, fatiguée par son adolescente de fille… Usée et à bout de nerfs, elle décide de s’autoriser le congé que lui a refusé son patron pour aller voir son père malade. S’en suit une quête d’elle-même dans laquelle elle tente de reconstruire tous les morceaux de sa vie de mère et sa condition de femme.
Le sujet vous attire? J’ai essayé de retranscrire l’histoire d’Harper sans montrer le réel gâchis qu’est cette pièce. Certes, les épopées de femmes d’aujourd’hui en recherche d’équilibre sont classiques mais elles peuvent rester tout de même très poignantes. Ce n’est pas le cas ici, disons le clairement, « Harper Regan » est d’un ennui hallucinant. Le pitch, le casting (Marina Foïs dans le rôle principal) et le théâtre du Rond Point donnaient envie de se déplacer mais finalement mieux vaut rester au chaud sous la couette devant un bon « Desperate Housewives »! Le ton est lent, Marina Foïs a un phrasé mou et franchement agaçant à la longue. Les thèmes abordés sont trop nombreux: adolescence, chômage, maladie, mort, viol, alcool… Ça fait un peu beaucoup, non?
Heureusement, la mise en scène et le décor sont fabuleux. Le plateau tourne au rythme du long voyage d’Harper laissant apparaitre chaque lieu de sa vie: le bureau de son patron, le salon familial, la rue, un bar, l’hôpital où son père meurt (oups, j’ai spoilé!), une chambre d’hôtel, l’appartement de sa mère etc…
Oui, les saynètes aussi sont très nombreuses mais cet astucieux décor rotatif rend les transitions relativement fluides bien qu’elles cassent tout de même le rythme de la pièce. Heureusement, lorsque la jeune fille gothique d’Harper (Alice de Lencquesaing) est sur scène, elle redynamise tout ça et réveille les spectateurs endormis.
Bref, je ne peux que vous conseiller de passer votre chemin. On a d’ailleurs croisé par hasard Gérard et Anais (pour ceux qui les connaissent!) et à la sortie les premiers mots d’Anais ont été : « qu’est ce qu’on s’est fait chier! ».
Pour nuancer nos 4 avis négatifs, un petit lien vers une critique positive.
A vous de voir !
Rejoindre la discussion

Les Sea Girls fêtent la fin du monde

Elles sont folles!

Voilà un spectacle déjanté et haut en couleurs dans ce magnifique cadre de La Nouvelle Ève. Les Sea girls chantent, dansent, font du cerceau, des claquettes, du flamenco, jouent de la guitare, font de délicieuses grimaces… Bref, ne cherchez pas à imaginer ce qu’elles vont encore inventer, elles vous étonneront forcément.
Leurs costumes sont magnifiques; je me suis souvent perdue pendant le spectacle à regarder minutieusement leur maquillage et chacune de leur robe et, c’est bête, mais qu’est-ce que ça donne la patate tant de couleurs !
Leurs chansons, très variées, sont tantôt légères, tantôt romantiques, dramatiques ou mêmes cruelles. Mais un fil conducteur les relie, celui de l’humour évidemment.
Je n’en dis pas plus, vous pouvez courir à La Nouvelle Ève avec garantie de passer une bonne soirée. Pour ceux qui ne connaissent pas cette salle, c’est le moment de découvrir son ambiance cabaret qui contribue fortement à la réussite de la soirée. Par contre, prévoyez d’arriver TRÈS en avance. Le spectacle est à 21h, je vous conseille d’arriver vers 20h20 pour pouvoir choisir une table devant.
Installez-vous, commandez une coupe de champagne et savourez !
Rejoindre la discussion

Viktor Vincent

Théâtre Trévise
14, rue de trévise
75009 PARIS

Quasiment tous les samedi soir jusqu’au 19 mars.

Tarif : 11, 50€ en promo web sur fnac.com

Viktor Vincent est le 4ème spectacle de mentalisme que je vois. Car, oui, ne l’oublions pas le mentalisme c’est du spectacle! Cela pourrait s’apparenter à la magie sauf que les tours sont nécessairement interactifs et que le mentaliste, beaucoup plus qu’un magicien, est censé nous manipuler, nous influencer et deviner nos choix. Certains vont même jusqu’à créer une ambiance mystique pour titiller nos esprits cartésiens en nous faisant croire qu’ils ont un don qui leur permet de lire en chacun de nous. Je pense notamment à Roberto Strizzi dans son « Expérience inédite » qui n’hésite pas à faire de la psychologie et à faire des révélations des plus surprenantes sur les spectateurs (nom de la meilleure amie perdue de vue, nom du dernier pays visité, nom de la grand mère à qui on n’a pas donné de nouvelles depuis un moment…); il glisse même une petite morale histoire de bien nous perturber.
Viktor Vincent est quant à lui plutôt sobre. Son spectacle est ponctué de quelques vidéos d’archive sur la magie, la transmission de pensée, la lévitation… Ces vidéos viennent apporter une légère atmosphère que Viktor Vincent n’exagère pas. On retrouve dans son spectacle quasiment tous les tours classiques de mentalisme (comme retrouver un mot que le spectateur choisit lui-même dans un livre), il les enchaine sans temps mort et avec un calme agréable. J’adore ce sentiment qu’on a tout le long du spectacle, on se demande comment il fait et on a les yeux grand ouverts prêts à être surpris encore et encore. Je pense que pour les curieux d’entre vous qui ont envie de découvrir ce genre de spectacle, celui-ci est parfait! Le prix est abordable, et l’horaire est plutôt pratique: 17h, ce qui vous laisse le loisir d’enchaîner avec une soirée et de raconter à tout le monde tous les tours irrationnels que vous aurez vus ou subis!
Rejoindre la discussion
Haut de page